Des rencontres très riches avec 2 journalistes pour deux classes de 2de, une 1re HLP et une 1re H2GSP

Mardi 9 novembre, ces élèves ont eu la chance de rencontrer et échanger avec Samar Yazbek et Mortaza Behboudi. Ces rencontres ont eu lieu une fois encore grâce à l’association Rhizomes de Douarnenez.

Samar Yazbek et Mortaza Behboudi

Samar Yazbek y est en résidence pour deux mois. Auteur et journaliste syrienne, elle est réfugiée politique et vit à Paris. Auteur de plusieurs ouvrages, dont un superbe roman La Marcheuse, un récit Les Portes du néant (lauréat du Prix du Meilleur Livre étranger en 2016), c’est sur son recueil de témoignages sur l’enfer syrien 19 femmes. Les Syriennes racontent que les élèves ont posé leurs questions : « Est-ce-que cela a été facile pour vous de trouver des femmes qui voulaient témoigner ? », « Vous n’avez jamais eu peur de ce qui pouvait vous arriver ? ». Des paroles et des regards échangés qui ont laissé une forte et belle impression à tous. Samar était ravie de ses premières rencontres avec des élèves.

La classe de 1ère HLP avec Samar Yazbek


Quant à Mortaza, il est devenu un habitué de notre lycée ! Ce journaliste franco-afghan a une nouvelle fois retracé son parcours : la fuite précipitée de son pays par mesure de protection, l’arrivée à Paris et les deux mois dans la rue, l’hébergement salvateur à la Maison des Journalistes. Depuis, il a co-fondé Guiti News (média indépendant, collectif et collaboratif porté par des journalistes réfugiés et des journalistes français), travaillé pour Arte en réalisant des reportages sur le camps de réfugiés de Moria en Grèce. Depuis le retour des Talibans au pouvoir cet été, il retourne réaliser des reportages en Afghanistan avec Maryse Burgot pour France 2. Cette dernière nous a d’ailleurs réservé une très belle surprise transmise par Mortaza : une petite vidéo enregistrée le matin même pour les élèves, porteur d’un message sur sa passion pour le métier de journaliste.

Vidéo de Maryse Burgot, journaliste à France Télévisions

Un grand merci à Samar et Mortaza pour leur présence !