Histoire du lycée Colbert

Dans le cadre de l’opération d’inventaire du patrimoine des lycées de Bretagne conduite par le Conseil Régional, Thierry Goyet, historien, a travaillé sur l’histoire des lycées publics lorientais : Dupuy de Lôme, Marie Le Franc et Colbert.

Vue aérienne des lycées Colbert et Marie Le Franc en 1965 – Créations Artistiques Heurtier, http://www.collections.musee-bretagne.fr/​ark:/83011/​FLMjo378536

La première pierre du lycée Colbert a été posée en février 1958 et le lycée a ouvert ses portes à la rentrée 1959 sous l’appellation « Collège National Technique ». Il deviendra le lycée polyvalent Colbert en 1973.

De nombreux établissements scolaires lorientais ont été détruits pendant la Deuxième Guerre Mondiale. Dans un contexte de forte hausse des effectifs scolaires, il a été décidé de construire deux grands ensembles scolaires : un lycée et un collège de jeunes filles à Dupuy de Lôme, un ensemble scolaire dédiés aux enseignements techniques à Colbert et Marie Le Franc.

Construction du bâtiment B en 1958 – (c) Ville de Lorient

L’architecte en chef qui a mené ce double-projet est Georges Tourry. Il avait la volonté de créer de grands espaces, aérés et le plus agréables possibles. Les lycées Dupuy de Lôme, Colbert et Marie Le Franc sont parmi les premiers établissements scolaires de ce type construits en France dans les années 50. Ils ont participé au renouveau architectural et urbanistique de la ville de Lorient, s’inscrivant pleinement dans l’histoire.

Le Bâtiment B en 2008
Auteur(s) : Vauléon David
(c) Région Bretagne

Le lycée Colbert a fait l’objet d’une réhabilitation thermique en 2016, ce qui a transformé l’esthétique du lycée. Mais plusieurs bâtiments sont encore « d’époque » et permettent de témoigner de l’histoire local.

Le Bâtiment B réhabilité en 2016
Auteur(s) : Bègne Bernard
(c) Région Bretagne

Trois œuvres d’art, mises en place dans le cadre du 1% artistique sont également toujours présents : une statue de Guy-Charles Revol datant de 1959, les anneaux olympiques de Roger Joncourt datant de 1974, la mosaïque de Fanch Michelet-Nicolas datant de 1977.

La décoration du lycée Colbert au titre du 1% artistique (Lorient) – Guy-Charles Revol, sculpture : « les jeux, les sports et la poésie de l’océan », vers 1959.
Auteur(s) : Bègne Bernard
(c) Région Bretagne

Pour plus de précisions sur l’histoire du lycée Colbert et des autres lycées publics lorientais, n’hésitez pas à lire ces 3 articles :

https://journals.openedition.org/insitu/31318

http://patrimoine.bzh/gertrude-diffusion/dossier/lycee-polyvalent-jean-baptiste-colbert-117-boulevard-leon-blum-lorient/8630ea3d-4e02-45bd-b996-88dc1d1ebeb3

http://patrimoine.bzh/gertrude-diffusion/dossier/la-decoration-du-lycee-colbert-au-titre-du-1-artistique-lorient/add7f1b8-8342-4eef-aedf-e65c6c89e6b3